Qu’est-ce que le consensus de Nakamoto ? Le mécanisme sur lequel repose Bitcoin

Découvrez le mécanisme original de consensus de la blockchain, le consensus de Nakamoto, qui permet encore aujourd’hui de faire fonctionner la blockchain Bitcoin.

Jan 09, 2024
|

Nakamoto Consensus F

Principaux enseignements :

  • Les mécanismes de consensus sont des protocoles qui permettent aux nœuds d’un réseau distribué de se mettre d’accord sur une version unique de la blockchain, ce qui garantit la validité des transactions et empêche les doubles dépenses.
  • Le consensus de Nakamoto, nommé d’après le créateur anonyme de Bitcoin, Satoshi Nakamoto, résout le problème des généraux byzantins de manière décentralisée et sans confiance, en fournissant un moyen sûr d’établir un consensus même lorsque certains nœuds ne sont pas fiables ou sont malveillants.
  • Le consensus de Nakamoto utilise la preuve de travail (PoW), qui exige des mineurs qu’ils résolvent des calculs mathématiques complexes afin d’ajouter de nouveaux blocs à la blockchain.
  • Le succès de Bitcoin est étroitement lié au consensus de Nakamoto, qui a permis d’éliminer les problèmes liés à la confiance et à la sécurité décentralisées.
  • Les principes du consensus de Nakamoto ont été adoptés par divers projets de blockchain au-delà de Bitcoin, ce qui démontre sa polyvalence.

Introduction

La technologie blockchain a révolutionné la finance en offrant un moyen décentralisé et sécurisé d’enregistrer les transactions. Au cœur de cette technologie se trouvent les mécanismes de consensus, un élément essentiel qui garantit l’intégrité et la fiabilité des registres distribués.

Dans cet article, nous nous penchons sur le concept de mécanismes de consensus, et plus particulièrement sur le consensus de Nakamoto, un protocole pionnier qui sous-tend la fonctionnalité de Bitcoin et de nombreux autres systèmes de blockchain.

Qu’est-ce qu’un mécanisme de consensus dans la blockchain ?

Avant de nous pencher sur le consensus de Nakamoto, il est essentiel de comprendre le concept plus large des mécanismes de consensus. En termes simples, un mécanisme de consensus est un protocole qui permet aux nœuds d’ un réseau distribué de se mettre d’accord sur une version unique de la blockchain. Cet accord garantit la validité des transactions et empêche la double dépense, qui implique qu’un utilisateur dépense sa crypto-monnaie dans une transaction, puis tente de la dépenser à nouveau avant que le réseau ne puisse inclure les détails de la transaction dans le bloc suivant.

Cela crée un conflit dans le grand livre de la blockchain, ce qui peut entraîner des incohérences et compromettre l’intégrité de l’ensemble du système.

Les mécanismes de consensus jouent un rôle essentiel dans le maintien de la sécurité et de la fiabilité d’un réseau blockchain en empêchant les acteurs malveillants de manipuler l’historique des transactions. Il existe plusieurs algorithmes de consensus, chacun ayant sa propre approche pour parvenir à un accord entre les participants au réseau. Le consensus de Nakamoto est l’un de ces mécanismes révolutionnaires.

Pour en savoir plus sur les mécanismes de consensus ici.

Qu’est-ce que le consensus de Nakamoto ?

Le consensus de Nakamoto, nommé d’après Satoshi Nakamoto, le créateur pseudonyme du Bitcoin, est le mécanisme de consensus fondamental pour de nombreux réseaux de blockchain. Sa principale innovation réside dans la solution élégante qu’il apporte au problème des généraux byzantins.

Le consensus de Nakamoto et le problème des généraux byzantins

Le problème des généraux byzantins est un défi informatique classique qui reflète la difficulté de parvenir à un consensus dans un réseau où certains nœuds peuvent être défectueux ou agir intentionnellement de manière malveillante. Il décrit un scénario hypothétique dans lequel un groupe de généraux doit coordonner ses actions pour attaquer ou battre en retraite, mais certains généraux peuvent être des traîtres et envoyer des informations contradictoires.

Pour en savoir plus sur le problème des généraux byzantins ici.

Dans le contexte de la blockchain, ces nœuds défectueux ou malveillants peuvent représenter des entités compromises qui tentent de perturber le réseau. Le consensus de Nakamoto s’attaque au problème des généraux byzantins en introduisant un mécanisme décentralisé et sans confiance pour atteindre le consensus, appelé tolérance aux fautes byzantines (BFT).

Qu’est-ce que la tolérance aux fautes byzantines (BFT) ?

La BFT est un concept de blockchain et de registres distribués qui fait référence à la capacité d’un système à maintenir sa correction et sa fonctionnalité en présence d’erreurs ou de défaillances arbitraires, y compris de la part d’acteurs malveillants. Le terme “byzantin” est dérivé du “problème des généraux byzantins” présenté ci-dessus.

Dans un système BFT, l’objectif est de garantir l’intégrité et la cohérence du système même lorsque certains composants, comme les nœuds, ou participants tombent en panne ou se comportent de manière malveillante. Cela est particulièrement important dans les systèmes décentralisés où les nœuds peuvent être dispersés géographiquement et ne pas être totalement fiables, comme dans le cas d’une blockchain.

Les principales caractéristiques de la tolérance aux pannes byzantines sont les suivantes :

  • Résilience aux défaillances arbitraires : La BFT va au-delà de la tolérance aux pannes traditionnelle en traitant les pannes arbitraires et malveillantes, telles que les nœuds qui envoient des informations incorrectes ou contradictoires.
  • Redondance et réplication : Les systèmes BFT utilisent souvent la redondance et la réplication pour garantir que, même si certains nœuds sont défectueux ou compromis, les informations correctes peuvent toujours être obtenues par les nœuds restants.
  • Algorithmes de consensus : Le BFT est souvent réalisé au moyen d’algorithmes de consensus, dans lesquels les nœuds du système parviennent à un accord sur une valeur ou un état particulier. Le consensus de Nakamoto est un exemple d’algorithme de consensus conçu pour le BFT.
  • Mesures de sécurité : Les systèmes BFT peuvent utiliser des techniques cryptographiques et d’autres mesures de sécurité pour authentifier les messages, vérifier l’intégrité des données et prévenir les attaques malveillantes.

Le consensus de Nakamoto joue un rôle clé dans la réalisation du BFT dans un réseau blockchain décentralisé et distribué en combinant la preuve de travail(PoW) avec la règle de la chaîne la plus longue pour parvenir à un consensus entre les nœuds distribués.

Comment le consensus de Nakamoto réalise la tolérance aux pannes byzantines

Voici un résumé des éléments clés qui font du Consensus de Nakamoto un mécanisme de consensus sécurisé.

Décentralisation et participation sans permission

  • Le consensus de Nakamoto permet à tout participant de rejoindre le réseau et de devenir un nœud.
  • Cette nature décentralisée garantit qu’il n’y a pas d’autorité centrale ou de point de défaillance unique dans le système.

Consensus grâce au minage et à la preuve de travail

  • Les participants(mineurs) du réseau s’affrontent pour résoudre une énigme cryptographique par le biais d’un processus connu sous le nom de minage.
  • Le premier mineur qui résout l’énigme gagne le droit de proposer le prochain bloc de transactions.
  • Les autres nœuds du réseau valident alors le bloc proposé.

Règle de la chaîne la plus longue

  • Les nœuds suivent le principe de la chaîne la plus longue, ce qui signifie que la chaîne ayant le plus grand nombre de PoW cumulés est considérée comme la chaîne de blocs valide et acceptée.
  • Ce mécanisme permet d’éviter les doubles dépenses et garantit que tous les nœuds convergent vers une seule version de la vérité.
  • La règle de la chaîne la plus longue est l’un des concepts fondamentaux de la NC et des autres blockchains basées sur le PoW.

Incitations économiques et théorie des jeux

  • Les mineurs sont économiquement incités à agir honnêtement et à suivre les règles du protocole.
  • Les tentatives de comportement malveillant, telles que la création de blocs invalides ou la double dépense, seraient économiquement coûteuses et sont donc découragées.

Finalité probabiliste

  • Si le consensus de Nakamoto n’offre pas de finalité instantanée, il offre une finalité probabiliste : Au fur et à mesure que des blocs sont ajoutés à la blockchain, la probabilité qu’une transaction soit irréversible augmente.
  • En pratique, plus une transaction est enfouie dans la blockchain, moins elle a de chances d’être annulée.

En s’appuyant sur ces principes, le consensus de Nakamoto fournit un mécanisme robuste pour réaliser le BFT dans un environnement décentralisé. La nature distribuée du consensus PoW aide le réseau à résister aux défaillances arbitraires, y compris la présence de nœuds byzantins (malveillants).

Les incitations économiques et les aspects théoriques des jeux contribuent également à la sécurité et à la résilience globales du système, en le rendant résistant aux attaques et en garantissant que la majorité des nœuds honnêtes convergent vers un état cohérent et sûr de la blockchain.

Preuve de travail et consensus de Nakamoto

Au cœur du consensus de Nakamoto se trouve le concept de preuve de travail, un mécanisme cryptographique qui exige des participants, appelés mineurs, qu’ils résolvent des problèmes mathématiques complexes afin d’ajouter un nouveau bloc à la blockchain. Le premier mineur à résoudre le problème diffuse la solution sur le réseau et, si elle est validée par d’autres nœuds, le nouveau bloc est ajouté à la chaîne.

Le PoW remplit plusieurs fonctions dans le cadre du consensus de Nakamoto. Tout d’abord, il agit comme un mécanisme de résistance à la sybille, empêchant un participant unique de contrôler plusieurs nœuds et de dominer le réseau. Deuxièmement, il introduit un élément de concurrence entre les mineurs, en veillant à ce que le processus d’ajout d’un nouveau bloc soit gourmand en ressources et en temps, ce qui ajoute un niveau de sécurité au réseau.

Malgré son efficacité, le PoW a fait l’objet de critiques en raison de sa nature énergivore, les opérations de minage nécessitant une puissance de calcul importante. Cela a conduit à l’exploration et au développement de mécanismes de consensus alternatifs, tels que la preuve d’enjeu(PoS) et la preuve d’enjeu déléguée(DPoS), qui sont conçus pour répondre aux préoccupations environnementales associées au PoW.

Le consensus de Nakamoto et le bitcoin

Le succès du bitcoin en tant que crypto-monnaie est étroitement lié au consensus de Nakamoto, qui répond aux défis de longue date de la confiance et de la sécurité décentralisées.

La nature transparente et décentralisée du consensus de Nakamoto s’aligne sur l’éthique du bitcoin, qui met l’accent sur la résistance à la censure, l’immuabilité et l’absence de confiance.

Le consensus de Nakamoto au-delà de Bitcoin

Si le consensus de Nakamoto est né avec la création de Bitcoin, ses principes ont été adoptés et adaptés par de nombreux autres projets de blockchain. Ethereum, la deuxième crypto-monnaie en termes de capitalisation boursière, fonctionnait initialement sur la base d’un consensus de Nakamoto basé sur le PoW, mais est maintenant passé à un système basé sur le PoS grâce à The Merge.

D’autres plateformes de blockchain, dont Litecoin, Bitcoin Cash et bien d’autres, utilisent également le consensus de Nakamoto comme mécanisme sous-jacent pour parvenir à un accord entre les participants au réseau. La polyvalence de ce modèle de consensus a permis son adoption et son expérimentation à grande échelle dans divers écosystèmes de blockchain.

Conclusion

Le mécanisme du consensus de Nakamoto est la pierre angulaire du développement et de la prolifération de la technologie blockchain. Son approche innovante de la résolution du problème général byzantin par l’utilisation de la preuve de travail a ouvert la voie à des systèmes de transaction sécurisés, décentralisés et transparents.

Bien que les préoccupations environnementales associées à la preuve de travail aient incité à explorer d’autres mécanismes de consensus, le consensus de Nakamoto reste un concept fondamental et influent dans l’évolution actuelle de la technologie de la chaîne de blocs.

Faites preuve de vigilance et effectuez vos propres recherches

Tous les exemples mentionnés dans cet article sont donnés à titre d’information uniquement. Vous ne devez pas interpréter ces informations ou d’autres documents comme des conseils juridiques, fiscaux, d’investissement, financiers, de cybersécurité ou autres. Aucun élément contenu dans cet article ne constitue une sollicitation, une recommandation, une approbation ou une offre par Crypto.com d’investir, d’acheter ou de vendre des devises, des tokens ou d’autres actifs cryptographiques. Les revenus provenant de l’achat et de la vente d’actifs cryptographiques peuvent être assujettis à l’impôt, y compris l’impôt sur les gains en capital, dans votre juridiction. Toute description des produits ou des fonctionnalités de Crypto.com n’est faite qu’à titre d’illustration et ne constitue pas une approbation, une invitation ou une sollicitation

Les performances antérieures ne constituent pas une garantie ou un indicateur des performances futures. La valeur des cryptoactifs peut augmenter ou diminuer, et vous pourriez perdre la totalité ou une grande partie de vos achats. Lorsque vous analysez un actif crypto, il est essentiel que vous effectuiez vos recherches et que vous fassiez preuve de diligence afin de prendre la meilleure décision possible, car tout achat relève de votre seule responsabilité.

SOCIAL

🤔 Quelle est la différence entre le consensus de Nakamoto et la preuve de travail ?

Découvrez-la ici 👉

—————–

🔐 Le consensus de Nakamoto de Bitcoin est-il plus sûr que les autres mécanismes de preuve de travail ?

Voici ce qu’il en est 👉

Tags

bitcoin

Blockchain

consensus mechanisms

satoshi nakamoto

Partager avec des amis

Prêt à commencer votre aventure crypto ?

Obtenez votre guide étape par étape pour ouvrir un compte sur Crypto.com

En cliquant sur le bouton "Commencer", vous reconnaissez avoir lu l'Avis de confidentialité de Crypto.com dans lequel nous expliquons comment nous utilisons et protégeons vos données personnelles.
Mobile phone screen displaying total balance with Crypto.com App

Common Keywords: 

Ethereum / Dogecoin / Dapp / Tokens