Qu’est-ce que le Big Data et comment peut-il évoluer avec le Web3 ?

Le terme Big Data désigne les ensembles volumineux et complexes de données qui conditionnent nos expériences en ligne. Voici un guide qui permet de comprendre comment elles sont utilisées.

Jan 16, 2024
|

What Is Big Data And How Does It Work With Web3

Principaux enseignements :

  • Le big data se définit par le volume, la vitesse, la variété et la véracité, ce qui reflète sa taille, sa vitesse, sa diversité et les défis qu’il pose en matière de qualité des données.
  • Le big data provenant de sources en ligne, telles que l’analyse web et les réseaux sociaux, offre des informations précieuses qui ont un impact sur l’expérience de l’utilisateur et sur les décisions de l’entreprise.
  • La collecte intensive de données sur les utilisateurs soulève toutefois des problèmes de protection de la vie privée, ce qui nécessite des mesures de sécurité robustes et une conformité réglementaire.
  • La décentralisation du Web3 pourrait remodeler la gestion et la propriété des big data, en améliorant la confidentialité et le contrôle de l’utilisateur sur l’utilisation de ses données.

Qu’est-ce que le big data ?

Le terme “big data” fait référence à des ensembles de données extrêmement vastes et complexes qui ne peuvent pas être facilement gérées, traitées ou analysées à l’aide d’outils de traitement de données traditionnels. Le terme “big data” englobe non seulement la taille des données, mais aussi leur vitesse, leur variété et leur véracité.

Les quatre V du big data

Les caractéristiques du big data sont souvent appelées les « quatre V » :

Volume : Le big data implique le traitement de grands volumes de données. Il peut s’agir de données de plusieurs pétaoctets ou exaoctets, qui dépassent de loin la capacité des bases de données traditionnelles.

Vélocité : Il s’agit de la vitesse à laquelle les données sont générées, collectées et traitées. Avec l’avènement de technologies telles que l’internet des objets (IoT ) et les flux de données en temps réel, les données sont générées à une vitesse sans précédent.

Variété : Les big data se présentent sous différents formats, notamment sous forme de données structurées (comme les bases de données), de données non structurées (comme le texte et les images) et de données semi-structurées (comme les fichiers XML). Le traitement de cette gamme variée de types de données constitue un défi pour l’analyse des big data.

Véracité : La véracité fait référence à la fiabilité et à l’exactitude des données. Dans le cas des big data, il y a souvent un mélange de données fiables et non fiables, et pour les exploiter, il faut tenir compte de la qualité des données.

Outre les quatre V, des caractéristiques supplémentaires telles que la valeur (la capacité à transformer les données en valeur) et la variabilité (l’incohérence des données) sont également prises en compte dans certains cas.

À quoi servent le big data ?

L’analyse de big data fait souvent appel à des techniques d’analyse avancées, notamment l’apprentissage automatique, pour extraire des informations et des modèles significatifs à partir d’ensembles de données vastes et complexes.

Son utilisation est devenue de plus en plus importante dans divers domaines, notamment les affaires, la santé, la finance, la science et bien d’autres, car les organisations cherchent à obtenir des informations précieuses, à prendre des décisions éclairées et à améliorer l’efficacité globale.

Par exemple, le big data a permis de prévoir l’arrivée de l’ouragan Sandy cinq jours à l’avance, et de nombreux hôpitaux collectent et analysent des big data pour améliorer les soins de santé.

À quoi sert le big data généré en ligne ?

L’internet est une source majeure de données massives qui entrent dans le cadre du big data.

Selon les estimations, un utilisateur de smartphone génère environ 40 exaoctets de données par mois, par l’intermédiaire des SMS, des messages, des e-mails, des recherches Google, de l’historique de navigation, des commentaires sur les réseaux sociaux, de l’historique des achats en ligne et de bien d’autres points de données. Il y a actuellement près de 7 milliards de smartphones dans le monde, ce qui représente un nombre impressionnant de données.

Voici quelques exemples d’utilisation des données en ligne par les services de réseaux sociaux, les moteurs de recherche et d’autres plateformes en ligne :

Analyse Web

Les sites web et les plateformes en ligne génèrent une multitude de données relatives au comportement, aux préférences et aux interactions des utilisateurs. Les outils d’analyse web collectent et analysent ces données afin de fournir des informations sur les tendances des utilisateurs, d’améliorer l’expérience utilisateur et de faciliter la prise de décisions commerciales.

Réseaux sociaux

Les plateformes de réseaux sociaux sont une source majeure de big data. La grande quantité de contenu généré par les utilisateurs, les interactions et les mesures d’engagement fournissent des informations précieuses aux entreprises, aux spécialistes du marketing et aux chercheurs.

Moteurs de recherche

Les moteurs de recherche traitent et stockent d’énormes quantités de données relatives aux requêtes de recherche, au comportement des utilisateurs et à l’indexation du contenu. Ces données sont essentielles pour améliorer les algorithmes de recherche et comprendre les intentions des utilisateurs.

Commerce électronique

Les achats en ligne génèrent de nombreuses données sur les préférences des consommateurs, leur historique de consommation et leur comportement de recherche en ligne. Les commerçants utilisent ces données pour le marketing personnalisé, les systèmes de recommandation et la gestion des stocks.

Services de streaming

Les plateformes qui fournissent des services de streaming pour la musique, les vidéos et d’autres contenus génèrent de grandes quantités de données liées aux préférences des utilisateurs et à leurs habitudes de visionnage. Ces données sont utilisées pour recommander des contenus et améliorer l’expérience de l’utilisateur.

Cybersécurité

Internet est également un champ de bataille pour la cybersécurité, et l’analyse de big data joue un rôle crucial dans la détection et la prévention des cybermenaces. L’analyse des journaux de réseau, du comportement des utilisateurs et des données système permet d’identifier des schémas anormaux indiquant des incidents de sécurité.

Internet constitue un vaste écosystème pour la génération, la transmission et le stockage de big data. Les interactions entre le big data et l’internet ont transformé la manière dont les entreprises fonctionnent, dont les individus interagissent en ligne et dont les informations sont traitées et utilisées dans différents domaines.

Pourquoi les gens s’inquiètent-ils du big data ?

L’impact du big data sur l’internet peut avoir des conséquences à la fois positives et négatives pour les utilisateurs, et dépend largement de la manière dont les données sont collectées, gérées et utilisées.

Les inconvénients potentiels du big data sur l’internet sont décrits ci-dessous :

Préoccupations en matière de protection de la vie privée

La collecte massive de données d’utilisateurs, en particulier d’informations personnelles, a suscité des inquiétudes en matière de protection de la vie privée. Les utilisateurs peuvent se sentir mal à l’aise en sachant que leurs activités en ligne, leurs préférences et leurs comportements sont suivis et analysés.

Les cadres réglementaires (tels que le GDPR en Europe) et la prise de conscience croissante ont incité les entreprises à être plus transparentes sur les pratiques de collecte de données et à fournir aux utilisateurs un contrôle sur leurs données. Cependant, les défis en matière de protection de la vie privée persistent.

Risques pour la sécurité

Les grands volumes de données stockées et traitées constituent des cibles potentielles pour les cybercriminels. Les violations de données peuvent conduire à l’exposition d’informations sensibles, causant des préjudices aux individus.

Les organisations investissent dans des mesures de cybersécurité pour se protéger contre les violations de données. Le cryptage, l’authentification multifactorielle et les audits de sécurité réguliers font partie des stratégies utilisées pour renforcer la sécurité des données.

Biais algorithmique

Les analyses de big data s’appuient souvent sur des algorithmes pour faire des prédictions et prendre des décisions. Si les données utilisées pour former ces algorithmes sont biaisées, cela peut conduire à des résultats discriminatoires.

Des efforts sont déployés pour lutter contre les biais algorithmiques en améliorant la qualité des données, en rendant transparentes les décisions algorithmiques et en assurant un suivi permanent pour identifier et corriger les biais.

Manipulation et profilage des utilisateurs

Le big data est parfois utilisé pour créer des profils d’utilisateurs détaillés, ce qui permet de cibler la publicité et de personnaliser le contenu. Si cela peut améliorer l’expérience de l’utilisateur, cela peut aussi conduire à des manipulations et à des bulles de filtres, où les utilisateurs ne sont exposés qu’à des informations qui correspondent à leurs convictions et attentes.

Une plus grande transparence dans l’utilisation des données, des mécanismes de consentement des utilisateurs et des lignes directrices éthiques peuvent contribuer à atténuer les risques de manipulation et de profilage des utilisateurs.

Manque de compréhension

De nombreux utilisateurs peuvent ne pas comprendre pleinement comment leurs données sont collectées, traitées et utilisées. Ce manque de connaissance peut contribuer à un sentiment de perte de contrôle sur les informations personnelles.

L’amélioration de la communication et de l’éducation sur les pratiques en matière de données peut permettre aux utilisateurs de prendre des décisions éclairées sur leurs activités en ligne et les données qu’ils partagent.

En quoi le Web3 va-t-il modifier le big data ?

Le Web3 fait référence à une vision de la prochaine génération du World Wide Web, souvent associée aux technologies décentralisées et à la blockchain. Bien que le concept de Web3 soit encore en cours d’évolution, on s’attend à ce qu’il ait plusieurs implications pour le big data :

Décentralisation

Les technologies décentralisées telles que la blockchain et les cryptomonnaies caractérisent le Web3, ce qui pourrait avoir une incidence sur la manière dont les données sont stockées, partagées et consultées, en s’éloignant des serveurs centraux au profit de réseaux distribués et de la propriété des données par quelques acteurs (comme Google et Facebook), comme dans le Web2.

Cela pourrait changer la façon dont les données volumineuses sont gérées. Au lieu de s’appuyer sur des bases de données centralisées, les données pourraient être réparties sur un réseau de nœuds, ce qui renforcerait la sécurité et la transparence pour les utilisateurs.

Propriété des données et respect de la vie privée

Le Web3 vise à donner aux utilisateurs un plus grand contrôle sur leurs données et leurs identités numériques, où les utilisateurs peuvent avoir plus de propriété et de contrôle sur les données qu’ils génèrent.

À mesure que les individus acquièrent un plus grand contrôle sur leurs données, la manière dont les organisations collectent, stockent et utilisent les données pourrait changer. Le renforcement des mesures de confidentialité des données pourrait influencer les types et les quantités de données disponibles pour l’analyse de big data.

Contrats intelligents et automatisation

Les contrats intelligents, rendus possibles par la technologie blockchain, permettent de conclure des contrats auto-exécutoires dont les termes sont directement inscrits dans le code. Cela pourrait permettre d’automatiser certains processus et certaines transactions.

Cela pourrait également rationaliser les transactions de données, réduire les interventions manuelles et améliorer l’efficacité des processus liés aux données dans le contexte de l’analyse de big data.

Interopérabilité

Le Web3 envisage une plus grande interopérabilité entre les différentes plateformes et les différents services, favorisant ainsi un environnement numérique plus connecté et plus collaboratif.

Une meilleure interopérabilité peut faciliter l’intégration de divers ensembles de données provenant de différentes sources, contribuant ainsi à une approche plus complète et holistique de l’analyse des big data.

Il est important de noter que le développement et l’adoption des technologies Web3 sont en cours et que leur impact sur le big data deviendra plus clair au fur et à mesure que ces technologies arriveront à maturité et qu’elles seront plus largement adoptées.

Conclusion

Il est essentiel de reconnaître que, malgré ses inconvénients potentiels, le big data apporte également des avantages significatifs, tels que l’amélioration des services, des recommandations personnalisées et des avancées dans des domaines tels que la santé et la recherche.

Le mouvement du Web3 prône la protection de la vie privée et des données personnelles des utilisateurs et adopte une position critique à l’égard du big data et de son utilisation actuelle à l’ère du Web2. Il est essentiel de trouver un équilibre entre l’exploitation des avantages du big data et la résolution de ses problèmes pour créer un environnement positif et éthique pour les utilisateurs d’internet. Les mesures réglementaires, les meilleures pratiques de l’industrie et la sensibilisation des utilisateurs jouent un rôle clé dans la définition de l’impact du big data sur internet.

Faites preuve de vigilance et effectuez vos propres recherches

Tous les exemples mentionnés dans cet article sont donnés à titre d’information uniquement. Vous ne devez pas interpréter ces informations ou d’autres documents comme des conseils juridiques, fiscaux, d’investissement, financiers, de cybersécurité ou autres. Aucun élément contenu dans cet article ne constitue une sollicitation, une recommandation, une approbation ou une offre par Crypto.com d’investir, d’acheter ou de vendre des devises, des tokens ou d’autres actifs cryptographiques. Les revenus provenant de l’achat et de la vente d’actifs cryptographiques peuvent être assujettis à l’impôt, y compris l’impôt sur les gains en capital, dans votre juridiction. Toute description des produits ou des fonctionnalités de Crypto.com n’est faite qu’à titre d’illustration et ne constitue pas une approbation, une invitation ou une sollicitation.

Les performances antérieures ne constituent pas une garantie ou un indicateur des performances futures. La valeur des cryptoactifs peut augmenter ou diminuer, et vous pourriez perdre la totalité ou une grande partie de vos achats. Lorsque vous analysez un actif crypto, il est essentiel que vous effectuiez vos recherches et que vous fassiez preuve de diligence afin de prendre la meilleure décision possible, car tout achat relève de votre seule responsabilité.

Tags

security

Web3

Partager avec des amis

Prêt à commencer votre aventure crypto ?

Obtenez votre guide étape par étape pour ouvrir un compte sur Crypto.com

En cliquant sur le bouton "Commencer", vous reconnaissez avoir lu l'Avis de confidentialité de Crypto.com dans lequel nous expliquons comment nous utilisons et protégeons vos données personnelles.
Mobile phone screen displaying total balance with Crypto.com App

Common Keywords: 

Ethereum / Dogecoin / Dapp / Tokens